Qui sommes-nous ?

Présentation

Le GIIN a pour mission de fédérer, défendre, soutenir et protéger les entreprises de la filière nucléaire, dans leurs actions collectives de conquête des marchés France et Export et de protéger leurs intérêts économiques et sociaux, pour une plus grande réussite.

Créé le 24 janvier 1959 par les fédérations professionnelles nationales, le GIIN (Groupe Intersyndical de l’Industrie Nucléaire) est une association qui représente les intérêts des organisations professionnelles et de leurs entreprises adhérentes (TPE, PME, ETI et grands groupes) intervenant dans le domaine du nucléaire civile en tant que fournisseurs des constructeurs et exploitants des INB (Installations Nucléaires de Base).

Le GIIN porte les intérêts de plus de 450 entreprises (les entreprises adhérentes de ses membres). Le GIIN couvre l’ensemble de la filière nucléaire civile : de la fabrication du combustible jusqu’au démantèlement des installations hors Exploitation et hors Recherche.

Le GIIN, accélère le développement :

  • Il mène des actions aux services de ses membres : partage d’information, groupe de travail, prise de position.
  • Il porte la voix, la vision et les intérêts des entreprises de toute taille (PME/ETI/ grand groupe) de la filière nucléaire en complément du CEA, d’EDF, et d’Areva, au sein du CSFN*, du CEFRI*, du BNEN*, de l’I2EN*, du FAIF*, de l’AIFEN*, de la SFEN*.
  • Il collabore de différentes façons aux actions de la filière : stratégie, opérationnel, conseil juridique, RH, comptabilité et soutien financier etc

CSFN* (Comité Stratégique de la Filière Nucléaire), du CEFRI* (Comité français de certification des Entreprises pour la Formation et le suivi du personnel travaillant sous Rayonnements Ionisants), du BNEN* (Bureau de Normalisation d’Equipements Nucléaires), de l’I2EN* (Institut International de l’Energie Nucléaire), du FAIF* (Forum Atomique Industriel français), de l’AIFEN* (L’Association des Industriels Français Exportateurs du Nucléaire), de la SFEN* (Société Française d’Energie Nucléaire)


COMMENT LE GIIN MET-IL SA MISSION EN APPLICATION ?


  • Le GIIN met en place des actions de défense des intérêts des industriels de la filière nucléaire française :

Gestion de CARNAX (outil permettant d’homogénéiser les procédures d’accès en Installation Nucléaire de base, pour les intervenants des entreprises prestataires), qui compte 1500 entreprises abonnées et 35 000 prestataires,

Membre du comité de pilotage du CSFN, le GIIN intervient dans les différents groupes de travail et représente les industriels du nucléaire et de leurs fédérations,

Contribution aux travaux de l’ASN, du COFSOH et d’EDF (Charte de progrès pour un nucléaire exemplaire et performant, Grand Carénage, politique industrielle …),

Mise en place une couverture d’assurance dédiée au risque « Responsabilité Civile des Prestataires du Nucléaire » présentée lors de conférence pour informer les entreprises,

Contribution aux projets de loi touchant au nucléaire, directement ou en participant aux actions menées par le MEDEF.

  • Le GIIN donne accès aux informations relatives à la filière :

Veille en utilisant les réseaux existants : presse professionnalisée, réseaux des grands groupes, ambassades, chambres de commerce à l’étranger, Business France et entreprises présentes sur les marchés,

Publication la « LETTRE ECO DU GIIN », lettre bimensuelle d’information sur les marchés du nucléaire, de nos actions et l’actualité de nos membres,

Animation et intervention en tant qu’expert à des tables rondes en France et à l’étranger,

Information sur les offres de financement : « présentation des outils financiers pour l’investissement par BPI France et FDEN ».

  • Le GIIN favorise l’accès aux marchés à l’étranger :

Actions de partenariat avec des fédérations locales et des associations équivalentes au GIIN,

Organisation de 3 Commissions du Commerce Extérieur (CCE) par an, pour partager les informations marchés court et moyen terme, et éclairer sur des thématiques spécifiques (export, contrôle, réglementation locale),

Mise en place d’actions ciblées selon les pays et selon les intérêts, avec Business France / Ambassades / Chambres de commerce et donneur d’ordre,

Relations privilégiées avec les industriels implantés mondialement, avec une bonne connaissance du tissu industriel et des contraintes locales impactant le business,

Elaboration de l’annuaire de la filière de l’industrie nucléaire et large diffusion de ce dernier, tant en France qu’à l’étranger, avec relais sur le site internet,

Accès aux clés de compréhension sur les droits des contrats et des règlementations locales.

  • Le GIIN permet la participation aux actions collectives :

Membre du comité d’organisation du salon WNE au Parc des Expositions de Villepinte et soutien à la participation des entreprises de son réseau,

Organisateur des pavillons France à l’international : INPPS (Turquie), NIC/CIENPI (Chine), INE (Inde), Atomexpo (Moscou),

Partenaire sur des événements non pilotés par le GIIN (Business France, Chambre de Commerce, SFEN, …),

Travail main dans la main avec l'AIFEN, nous sommes membre du bureau et nous contribuons aux actions coordonnées par l’AIFEN,

Collaboration étroite et complémentaire avec PFME et PFCE.


CHARTE DU GIIN


Le Groupe Intersyndical des Industries Nucléaire regroupe les entreprises françaises du nucléaire qui interviennent dans l’ingénierie, la construction, le contrôle, la maintenance, la gestion des déchets et le démantèlement.

Le GIIN et ses membres font le choix de contracter une charte volontaire qui les engage mutuellement.

Le GIIN s’engage à :

1.Respecter la réglementation française et européenne, en particulier économique et sociale, et notamment les lois de la concurrence .

2.Exercer son activité dans le respect de la déontologie et de l’éthique des affaires. Il est un employeur, un acheteur et un fournisseur responsable, et fournit à ses membres des services socialement responsables.

3.Exercer son activité de manière loyale et transparente dans un esprit de coopération de solidarité et de confiance mutuelle.

4.Une stricte neutralité envers ses membres. Il les considère avec équité quels que soient leur taille et leur statut.

5.Respecter la confidentialité des travaux et des informations, conformément aux demandes de ses membres, notamment dans le domaine sensible de la propriété intellectuelle.

Les membres s’engagent à :

  1. Exercer leurs activités dans le respect de la réglementation, de la déontologie et de l’éthique des affaires.
  2. Agir entre eux avec un esprit de solidarité, de collaboration et de loyauté. Ils s’engagent à participer ou à s’intéresser à la vie et aux travaux du GIIN et à œuvrer au développement de synergies et de collaborations entre les membres.
  3. Respecter la confidentialité des informations échangées dans le cadre des rencontres et réunions organisées par le GIIN. Les réunions organisées par le GIIN font généralement l’objet d’une convocation et d’un un ordre du jour. Elles donnent lieu à la signature d’une feuille de présence et à un compte-rendu adressé à l’ensemble des participants.